Le cheesecake de l’automne

Chez nous l’automne est une période faste en anniversaires. C’est pas compliqué la moitié des anniversaires que nous fêtons tombent en automne. Autant dire qu’en automne on pâtisse sévère !

Cet été pour l’anniversaire de mon papa (qui a eu l’étrange idée de ne pas naitre en automne), j’avais fait un no-cheesecake aux mirabelles (mon père étant fan de mirabelles, ça tombait sous le sens). J’avais suivi cette recette, sauf que j’avais fait une croûte en spéculoos écrasés et agglomérés à la purée d’amandes. Une tuerie, on sentait divinement la mirabelle et ça allait à merveille avec les spéculoos. Le seul qui n’a pas aimé c’est M. MiniDou… Il a trouvé que c’était gâcher des mirabelles que de les mixer pour en faire un no-cheesecake. Moi j’ai trouvé qu’il n’y avait pas assez de garniture…

Est alors arrivé le deuxième anniversaire d’automne : celui de M. MiniDou. Ma maman a décidé de faire un pain d’épices et m’a demandé de compléter avec un truc « que ton père aime, sinon on va en entendre parler pendant des semaines ». Entre temps j’étais tombée là-dessus et j’avais toutes les peines du monde à me sortir ce gâteau de la tête.

Alors ni une, ni deux, j’ai adapté.

DONC :

  • une grosse 40aine de spéculoos
  • deux bonnes cuillères à soupe bien bombées de purée d’amandes
  • 300 g de crème de marrons
  • 3 cups de noix de cajou crues
  • 2 Tbsp de vinaigre de chasselas
  • 6 Tbsp d’huile de coco fondue
  • 1 tsp de cannelle

* Cuisson 35min à 180°C

  1. 24h à l’avance on met les noix de cajou à tremper dans l’eau froide.
  2. Le jour J : Dans un bol de mixeur avec un couteau en S on balance sans ménagement les spéculoos et la purée d’amandes. On mixe jusqu’à obtenir une pâte homogène. On transvase dans un moule à charnière et on étale bien sur le fond en couche régulière, s’il y en a trop on hésite pas à tapisser aussi les bords.
  3. On égoutte les noix et on les place dans le bol d’un blender efficace avec la crème de marrons, le vinaigre, l’huile de coco et la cannelle. On blende jusqu’à obtention d’une crème homogène et lise (hésitez pas à racler les bords plusieurs fois et éventuellement à ajouter une petite quantité d’eau au démarrage pour aider votre blender s’il est un peu poussif comme le mien – j’ai mis 30mL).
  4. On verse la crème cajou-marrons dans le moule préalablement foncé avec le mélange spéculoos-purée d’amandes et on enfourne à 180°C pour environ 35 min (faut que ça colore un peu sur le dessus).

Ça se mange comme vous préférez : tiède, froid, glacé… Ma préférence va à tiède avec du sirop d’érable par dessus.

J’ai lamentablement oublié de photographier mon œuvre et elle est bien évidemment engloutie depuis longtemps. J’espère donc pouvoir la retrouver sur les photos de l’anniversaire de M. MiniDou qu’a prises mon papa (je les récupère quand il rentrera de vacances au pays des chapkas et de l’alcool de patates).

Publié dans Cuisine, végane | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Risotto AA

risottoaa_04Pour 2 adultes et 2 enfants  :

1 petite botte d’asperges,
1.5L de bouillon de légumes,
autant de cœurs d’artichauts qu’on veut (en général une quinzaine chez nous),
300g de riz arborio,
sel,
huile d’olive

Après avoir rapidement rincé les asperges, on enlève les éventuelles « écailles » (bractées) des asperges et on coupe les pointes (genre 4-5 cm) qu’on réserve, le reste part dans le bouillon en tronçons de 1-2 cm. On commence à faire chauffer le bouillon.
On fait chauffer de l’huile d’olive dans la sauteuse et on y fait griller à feu bien vif les pointes des asperges et les cœurs d’artichauts (perso je les aime avec quelques feuilles dessus donc je les coupe en 1/4 quand j’ai la patience de les préparer de A à Z, on peut aussi prendre des cœurs d’artichauts en conserves à l’huile), quand tout ça est bien doré on réserve.
On remet de l’huile dans la sauteuse, on met à feu tout doux et on fait tranquillement s’imbiber le riz en remuant bien. Les puristes parlent d’un bel aspect translucide, perso je sais que mon riz est bon quand il n’est plus opaque, mais pas luisant. En fait c’est une question d’habitude. Quand c’est bon, on commence la cuisson du risotto à proprement parler en ajoutant le bouillon bouillant louche par louche en remuant continuellement (le bouillon doit continuer à bouillir pendant le touillage donc il faut monter le feu sous la sauteuse). On goûte et on sale au besoin.

risottoaa_02
Quand le riz est cuit, s’il reste des tronçons d’asperges dans le bouillon on les récupère et on les transfère tout simplement.
On sert et on répartit à la surface les cœurs d’artichauts et les pointes d’asperges.

Voilà, j’en ai fait un hier (ça prend grosso-modo 25min) et non seulement je me suis souvenu de faire une photo une fois tout avalé, mais en plus j’avais des asperges blanches et du coup ça rendait moins bien qu’avec des vertes (moins joli, mais tout aussi bon, prenez ce que vous voulez). Donc j’en refais un en fin de semaine et je mettrais à jour avec la photo 😉

Pour nos amis végétariens cette recette peut être agrémentée de parmesan et pour nos amis omni on peut l’accompagner de coppa.

Pssst ! C’est la consécration ! Clémentine a repris ma recette en super guest star et tout !

Publié dans Cuisine, végane | Tagué , , , , | 1 commentaire

Le petit déjeuner des champions

Et encore un petit déj’ ! Woooooouuuuuuuuuuuuh ! Mais regardez comme il est BEAU !

IMG_0245

Comment ça « Ouais, bof » ?! Mais si ! Ce bol vert avec cette nappe rouge et ce jus d’orange tout frais jaune orangé ^^ Après, ouais le contenu du bol est moyen sexy… Peut être que si j’avais pensé à faire ma photo AVANT de bouloter toutes les cranberries…

Bref je voulais une fois de plus parler du petit déj’, parce qu’à nouveau il m’a fallu remanier ce repas ô combien important dans ma journée. Parce que j’allaite et que donc si je ne veux pas tomber d’inanition devant M. MicroDou après sa tétée de 10h, j’ai pas trop le choix.

DONC j’ai opté pour un truc rassasiant, avec du goût et que je puisse congeler après l’avoir préparé en grandes quantités (genre 15 petits dej). Voici les proportions pour 4 bols.

  • 1 cup de sarrasin cru
  • 1 cup 1/3 de lait végétal
  • 1 cuillère à soupe de sirop d’érable (ou de coco)
  • 1/2 banane
  • 1 cuillère à café de purée d’amandes

On fait tremper le sarrasin 12h dans l’eau froide, on rince bien, on place tous les ingrédients dans un blender et on mixe jusqu’à obtention d’une crème homogène.

Reste plus qu’à agrémenter de ce que vous voulez, mes grands classiques sont :

– le reste de la banane + des cranberries séchées + des graines de courge
– le reste de la banane + un autre fruit frais + des graines de lin saupoudrées- le reste de la banane + du cacao + des cranberries séchées
– le reste de la banane + des figues séchées
– le reste de la banane + de la compote pomme-cong-figues séchées-vin rouge (une tuerie je vous en parlerai une autre fois).

Et vous le petit déj’ ? Frugal ? Royal ?

Publié dans Cuisine, végane | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Les galettes improvisées

Vous vous souvenez la dernière fois je vous ai parlé des galettes inratables de Elsa (qui a déménagé de Merci qui ? Merci Montessori vers Où es-tu Coquelipop ?). J’en avais fait le midi et M. Doudou n’en avait donc pas mangé, comme M. MiniDou lui vantait ces galettes il a demandé à ce qu’on en remange.

Hier soir je me suis donc attelée à la tâche. Sauf qu’au moment de sortir le boulghour, ben y’en avait pas. Sauf que j’avais déjà mis mes lentilles à cuire… Du coup on a improvisé et ça a donné ça :

IMG_0251

Et c’était fort bon !

Donc il faut :

100g de lentilles corail
2 càs bien bombées de polenta
400 mL eau
100 mL crème d’avoine (ou eau, mais j’avais de la crème à finir)
1 bouillon cube (toujours du fait maison chez nous)
125g de chapelure fine
4 càs purée de tomate
1 càs huile d’olive

Comme pour les inratables on fait cuire les lentilles dans l’eau + bouillon, quand presque tout le liquide est absorbé on ajoute la polenta et la crème. On mélange bien, on sale (pas comme moi qui ai encore oublié).
Alors c’est là que tu choisis de te la jouer fancy ou pas, soit tu mélanges à part chapelure, purée de tomates et huile, tu laisses gonfler 10 min puis tu ajoutes aux lentilles polenta soit tu fais expéditif et tu balances tout, ça gonflera ensemble.

Après quoi on forme des boulettes, on les écrase un peu et on fait dorer dans la poêle huilée des deux côtés (la boulette écrasée, pas la poêle). Après tu te jettes dessus avant ta précieuse famille, sinon tu pourrais bien être obligé de jeûner ^^

Publié dans Cuisine | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Les galettes inratables

Cette année M. MiniDou va à l’école. Comme c’est un petit bonhomme facilement fatigable, il n’y va que le matin, je le récupère à midi et il sieste l’après-midi. Donc à midi impossible de faire ce que je faisais l’année dernière et improviser un machin au dernier moment avec ce que je trouve dans le frigo. En parallèle j’ai M. MicroDou avec moi toute la journée, il me faut donc des trucs faciles et rapides à préparer. Et véganes. Et équilibré. Les galettes sont donc nos nouvelles meilleures amies.

Ce midi on s’est basé sur les galettes de Elsa de Merci qui ? Merci Montessori ! Je dis basé parce que dans la version originale il y a de l’œuf et donc c’est végétarien, mais pas végane. Doooooonc, j’ai tout simplement remplacé l’œuf par du concentré de tomates ou un œuf de lin. Ce qui donne la liste d’ingrédients suivante :
– 100 g de lentilles corail
– 50 g de boulghour (gros chez nous)
– 500 mL d’eau
– 1 càc de bouillon en poudre maison
– 125g de chapelure (grossière maison, on en fait aussi de la fine, je compte bien tester pour comparer).
– 2 càs de farine (une pois chiche et une blé)
– 1 càc de concentré de tomates ou 1 œuf de lin (2 càc de lin moulu dans 2 càs d’eau et on laisse patienter 10 min)
– 1 càc de levure maltée parce que j’adore ça ^^

C’était super bon, pour tout vous dire, le temps que je pense à prendre une photo on avait tout englouti ! Le verdict a été unanime : le goût est mieux avec le concentré de tomates, mais la texture est mieux avec l’œuf de lin. Je pense qu’on le refera donc avec les deux tout simplement ^^

Pour compléter le repas on a mangé ça avec du maïs, de la mâche et quelques olives.

Publié dans Cuisine | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Gnurf >_< ! ou les croquants à la crème de marrons

Depuis la naissance de M. MicroDou plus de lait, plus d’œufs. Autant plus de lait j’y suis habituée et c’est facile de faire sans, autant les œufs je suis moins entrainée. L’autre soir je me plaignais à M. Doudou que je ne pouvais plus pâtisser comme j’en avais l’habitude et que j’étais triiiiiiiiiiiiisteuh.

« Mais avec toutes les recettes sans œuf pour ta cousine allergique et ton père au régime, t’as pas des trucs en stock ? »
Je. Suis. Trop. Con ! >_<

Alors sans plus attendre, faites comme moi, accueillez la version végane des croquant à la crème de marrons (naturellement sans œuf, j’ai juste eu à remplacer le lait) ! À la base l’idée vient de .

200g crème de marrons (pile un pot de celle que mon frangin me prépare adorablement chaque année)
100 g flocons d’avoine
80 g farine (châtaigne chez moi)
2 càs sucre roux (enfin ou pas, vu que la crème de marrons du frangin est très sucrée tout de même)
1/2 sachet levure chimique
50 mL lait (châtaigne pour moi)(quoi ?! J’aime les châtaignes, stoo)

Préchauffer le four à 180°C
On mélange tous les ingrédients secs.
On ajoute la crème de marrons, puis le lait. On forme des petits tas sur la plaque du four.
Hop au four environ 20 min.

IMG_0226Voici le seul rescapé de la fournée de lundi. Ils étaient 20. RIP. *broup*

Publié dans Cuisine | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Cartes de nomenclature

En ce moment le soir, sur le pot on lit une histoire ou deux selon la longueur et ensuite on regarde un imagier. Celui des animaux est sans conteste le préféré de mon fils depuis qu’il est né.

Il adore les animaux. Il en a une trouille pas possible, mais il les adore. Il veut savoir plein de choses à leur sujet.

Sauf que les divers imagiers animaliers qu’on a à la maison sont très limités. Encore qu’on échappe au chat, au chien et au mouton ! Du coup j’ai craqué, j’ai fait appel à un outil de la pédagogie Montessori qu’on utilise déjà pour les fruits et légumes à la maison : les cartes de nomenclature.

Ces cartes ont un succès fou (surtout depuis que j’ai compris qu’il fallait faire une carte de contrôle, une étiquette avec le nom et une carte photo uniquement – pour mon fils). En tous cas celles que nous avons déjà. Parce que les animaux, je viens juste de les imprimer donc c’est pas tout de suite qu’il va les avoir tous en main ^^’

En attendant que la joie des animaux inonde nos séances de poussage sur le pot, voici toujours le fichier pour vous. Vous pouvez l’utiliser librement dans un cadre gratuit, ayez juste la correction de citer la source (le blog quoi).

Cartes de nomenclature animaux

Publié dans Apprendre en s'amusant, Cartes nomenclature | Tagué , , , | Laisser un commentaire